Traduction

vendredi 8 août 2014

Soyons raisonnables: Rêvons !


Ici
Sur Terre,
La sœur jumelle de ces béances d'espaces
Exponentiellement Néant,
Notre Masse Noire à nous,
Dévoreuse, gluante, meurtrière,
Se nomme la "Finance".

Sous mille identités 
Voilées ou étoilées
Invisibles ou affichées
Scripturales à souhait,
Elle s'avère excessivement 
Productive.

Productive et Radio-Active, 
Grâce à pléthore de rejetons moulés à sa louche médiatique!

Vois comme elle nous formate à ses valeurs :
Pouvoir, Avidité, Concurrence,
Compétition,
Guerre, Misère, Esclavage,
Xénophobie, Racisme,
Crime, Génocide...
Und so viele andere noch !*

Ses talles sont bébés décérébrés**
Aux doigts crochus
Qui comme nos anciens Seigneurs
(Se) reproduisent
Entre eux
Leur immonde bêtise
Leur Ubuesque traîtrise
à la beauté de Vivre...

Pourquoi,
Au nom de ce poison
Devenu Trame Maîtresse
De nos sociétés dites civiles
Civilisées(!),
Pourquoi l'Homme,
Dans son immense majorité,
Se laisse-t-il (re?) conduire
Vers une animalité
Toute structurale, elle !?

Pourquoi se soumet-il à cette "société"
où (se) penser se perd ,
où (se) créer ne rime avec 
Personne
où Tout un chacun,
Surtout l'homme imaginé
Se paie...

Pourquoi
Sinon pour la jouissance égoïste
Pathologique
De quelques joueurs de Monopoly, 
Grandeur "Nature" ?

Oui, il a bien raison, Roland Gori:
L'imposture est gigantesque !

Alors il me plaît de rêver,
Imaginer,
Vivre sans argent nos vies 
Humaines
Exempte enfin
De CAC 40
De vente et d'achat
Boursiers
Nos existences 
Libérées du comptage compulsif de toutes choses.

Imagine 
Vivre sans l'enfermement du Temps,
Sans tempo formaté aux "besoins" de la productivité ?

Une évidence !

Non parce que le Temps
C'est de l'argent (Quelle ineptie !)
Mais parce que compté,
Le temps se fracture
Se sépare
Se finit.
À l'inverse
Le temps se forge cohérence
Au lit du seul Partage
Quand s'animent les débats, les espoirs, les actes...

Le Temps soude les évolutions,
Les révolutions
Les vies....

Je rêve d'un monde où l'humanisme aura recouvré sa raison
D’Êtres
Pour (nous) inventer
(nous) Créer
Ensemble...

Imagine 
Dame Finance disparue de notre paysage
Mental..

N'est-il pas magnifique, le monde réel ?

Imagine 

Notre Société
Sans l'imposture de cet artefact
De cet instrument abstrait 
D'assujettissement bien
Concret
Et tellement absolu....

L’entraperçois-tu?

"Un monde où l'argent n'existe plus ?
Impossible !"
Voilà le discours de Dame noire,
Celle qui a tissé sa domination
Jusqu'aux confins de nos petites cellules
Grisées...
Avides de la posséder....

Tu as dit "Plausible" ?

La soumission totale
Corps et âme
De l'humanité entière à quelques rondelles de métal
Frappées
et quelques bouts de papiers
Imprimés
Voilà notre Réalité.

Rien ne te choques ?
N'est-elle pas là, l'aberration ?

Allons !
Soyons raisonnables 
Rêvons !




*et tant d'autres encore !




**décérébrés : 
incapables, donc, d'ouvrir les bras, en plus de la rigidité pathologique dont ils sont atteints...!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire